Autoblog de descolarisation.org

Ceci est l'autoblog de descolarisation.org

Je veille sur Mammon

Thu, 29 Jun 2017 11:05:32 +0000 - (source)
je veille sur mammonLe « sert-vice » de La Poste « Je veille sur mes parents » ne dit pas clairement son véritable nom. Il s'agit en fait de « Je veille sur Mammon », ou même « Nous veillons sur le règne absolu et final de Mammon sur terre ».
Mammon, c'est le Dieu Argent. C'est une des nombreuses versions du diabolos (le diviseur) ; la version la plus agressive de toutes.
Dans la 4ème vidéo à propos de « Je veille sur mes parents » publiée hier sur www.descolarisation.org, la factrice à l’œuvre arbore une croix chrétienne bien visible.
Elle serait « chrétienne »... ? Je pose encore et toujours la même question depuis au moins 20 ans : est-on chrétien de se reconnaître dans les assassins du Christ ou bien est-on chrétien de chercher à imiter Jésus Christ ?
Bien-sûr, être homme, c'est être pécheur. Les chrétiens sont pécheurs. Mais le chrétien, parce qu'il est chrétien ne pêche pas dans tout, il ne peut pas être aveugle sur tout et s'il pêche, il le sait au moins à posteriori (voire à priori). Et il ne peut pas se tromper sur un certain nombre de sujets bien précis. En premier desquels : le principe de la charité.
Le chrétien vit avec cette idée que l'amour de Dieu se manifeste dans le lien d'affection spontané et gratuit entre les hommes que l'on nomme AMITIÉ ou CHARITÉ (la charité n'est pas de faire l’aumône aux pauvres, la charité, c'est « l'amour du prochain » dont parle Jésus). L'amitié ou la charité est ce qui s'oppose au diabolos et à Mammon (Dieu Argent).
L'argent et l'amitié sont deux maîtres qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre, si bien que la Bible nous enseigne que nul ne peut servir deux maîtres, et que soit vous êtes dans l'un et vous haïssez l'autre, soit vous êtes dans l'autre et vous haïssez le premier. C'est soit l'un, soit l'autre.
Soit vous êtes dans le monde de l'argent, soit dans celui de l'amitié. Bien-sûr le chrétien peut être pécheur et se perdre un instant dans le monde de l'argent, mais le chrétien, s'il est chrétien, sait qu'il change de maître et qu'il n'a pas le droit de se la faire à l'envers (ou de nous la faire à l'envers) en osant dire qu'il peut avoir deux maîtres en même temps.
Dans « Je veille sur mes parents », on affiche clairement que le sujet c'est la charité : veiller sur l'autre, veiller les uns sur les autres, prendre soin de l'autre, prendre soin les uns des autres, nous aimer ; et dans le même temps on OSE (le mot est faible) dire que cette charité de Jésus-Christ coûte tant. On OSE dire qu'on sert deux maîtres en même temps : Dieu et Mammon alors que c'est totalement impossible. Et cela est réalisé en prime par une dame qui porte la croix de Jésus Christ autour de son cou...
N'importe qui, même quelqu'un qui ne se dit pas chrétien, qui vient à l'aide d'une personne par CHARITÉ/AMITIÉ se sent insulté si on vient lui proposer de l'argent en contrepartie. C'est dans ce genre de sentiment évident qu'on peut percevoir que l'idée biblique du « nul ne peut servir deux maîtres » est absolument vraie.
Et pourtant, les responsables actuels de La Poste ont décidé de crucifier le sauveur.
Veiller sur ses parents... Veiller... se soucier de l'autre... prendre souci de la personne qui nous a donné la vie... prendre souci des personnes qui vivent proche de soi... devenu la proie totale du Dieu Argent...
La décadence du monde est effectivement terminale.

Des hordes de chrétiens devraient se soulever partout pour reprendre à Mammon ce qui est la propriété de Dieu.

Bien-sûr, Mammon/le diabolos s'est organisé depuis longtemps pour rendre caduque la langue biblique que j'emploie dans ce message. Que ceux qui voient seulement ici, une langue révolue de religieux-à-la-con, médite sérieusement le passage de Luc en oubliant un instant qu'il s'agit de la Bible :
« Aucun serviteur ne peut servir deux maîtres. Ou bien il haïra l'un et aimera l'autre, ou bien il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l'Argent»
« Nul ne peut servir deux maîtres...» Ce n'est ni une langue ni un langage, il n'y a là aucune discrétisation, aucun engrammage qui compte, car il y a là une Idée pure qui rentre directement en vibration avec les couches les plus profondes de notre être intime.
 
Sylvain, Anarchiste Chrétien et Chrétien Anarchiste.

Powered by VroumVroumBlog 0.1.32 - RSS Feed
Download config articles